L’AT L’analyse transactionnelle

Historique et définition

Elle a été créée dans les années 50 par le DR. Eric Berne, psychiatre et psychanalyste Il voulut offrir une théorie simple sur la personnalité, les relations interpersonnelles et la communication. L’AT est un modèle de la personnalité humaine, du fonctionnement intrapsychique et de la communication. Elle permet de comprendre la complexité des comportements et des relations humaines au travers de nombreux outils qui vise à l’Autonomie de la personne. Elle constitue également une philosophie qui prend en compte la globalité de la personne ayant comme postulat la nature fondamentalement positive de celle-ci.

Quelques concepts clés

L’AT intervient plus particulièrement dans les échanges interpersonnels appelés Transaction. Toute transaction repose essentiellement sur le mode de la communication, d’où la nécessité de changer ce mode, dés lors qu’il y a conflits.

Mais aussi

  1. Les États du Moi (Enfant-Parent-Adulte)
  2. Les positions de vie
  3. L’Autonomie
  4. Les jeux psychologiques et notamment Le triangle de Karpman (le Sauveur, la Victime, le Persécuteur)

L’approche systémique

Historique et définition

Elle est née de la théorie des systèmes et de la théorie de la communication, issue du courant de pensée de l’école de Palo Alto. On reconnaît Ludwig Von Bertalauffy comme l’initiateur de la pensée systémique. Le « Monde comme système » le « Vivant comme système »

L’individu seul n’existe pas. Il s’agit toujours d’un individu en interrelations avec le système et l’environnement auquel il appartient. Le système peut être une famille, elle même connectée à son clan transgénérationnel Le système peut être une équipe, elle même connectée à une entreprise. L’individu est donc toujours replacé dans son écosystème: le groupe humain auquel il appartient.

Quelques idées clés

Le problème, c’est la solution

Le problème provient des tentatives de solutions que les personnes mettent en œuvre sans résultat. Il est dit qu’elles « font toujours plus de la même chose » pour rien. C’est donc le type de comportement qui maintient le problème qui doit être changé et non le problème lui même.

Le Coach propose alors un nouvel éclairage de la représentation de la situation qui pose problème.
En changeant le cadre, on change le sens qui a pour effet de mobiliser des ressources internes qui étaient jusqu’alors utilisées à « faire plus de la même chose ».

Le présent plus pertinent que le passé

Il est très aléatoire de trouver le juste lien entre la cause et l’effet. Partir du présent pour se projeter dans l’avenir, évite de se perdre dans les recherches de causalité bien complexes. Il est plus dynamique pour les personnes concernées par un changement, de porter leur regard vers ce qui fait sens, plutôt que de se plonger dans leur passé. Ce qui importe, c’est que le système se comporte autrement, plutôt que de vouloir comprendre les causes.

Le Coaching systémique

C’est l’accompagnement du changement qui aboutit à des solutions efficaces et simples à mettre en œuvre, et qui concerne plus particulièrement le Coaching familial et le Coaching en Entreprise. Le Coaching systémique s’intéresse à l’individu dans ses relations avec les autres et dans un environnement donné. Cette démarche implique que le changement d’une personne impliquera des changements dans le système dans lequel il évolue.